Film

Une intime conviction

Rencontre le 22 févier à 20h avec Michel Petit, avocat au barreau de Bayonne et Laurent Tignol, président du tribunal correctionnel de Bayonne et ancien président de la cour d’assises de Pau.     Accueil gourmant dès 19h30.


Depuis que Nora a assisté au procès de Jacques Viguier, accusé du meurtre de sa femme, elle est persuadée de son innocence. Craignant une erreur judiciaire, elle convainc un ténor du barreau de le défendre pour son second procès, en appel. Ensemble, ils vont mener un combat acharné contre l’injustice.
Ils occupent l’écran d’un bout à l’autre du film avec une force et une conviction rares au cinéma. On nommera d’abord Laurent Lucas, qui interprète Jacques Viguier, muré dans un silence après dix ans de procédures judiciaires ; puis, citons le formidable Olivier...

Film

Tout ce qu'il me reste de la révolution

Comment parler des illusions marxistes qui se sont cassées la gueule ? En râlant ! Dans cette comédie romantico-politique rageuse et très drôle, la jeune réalisatrice incarne elle-même Angèle, une jeune architecte qui vitupère contre tout et tout le monde, tentant de compenser l’échec des idéologies de ses parents militants: papa qui n’a pas bougé d’un iota depuis qu’il distribuait l’Humanité, et maman qui a tout lâché pour s’installer à la campagne.

Vouloir changer le monde : hériter de ce rêve est une malédiction, mais, aussi, une injonction à tracer sa propre voie citoyenne et sentimentale. Le film, adapté d’un spectacle du collectif “L’Avantage du doute”, fluide et énergique dans sa mise en scène, est un festival de dialogues, dont certains appelés à devenir culte – « Ce n’est pas...

Film

Green Book : Sur les routes du sud

Green Book est un road-movie qui s’inspire d’une histoire vraie : la tournée historique, en 1962, dans le sud encore ségrégué des Etats-Unis, du pianiste classique, virtuose, hautement éduqué et, accessoirement, noir, Don Shirley, accompagné de son chauffeur-garde-du-corps, italo-américain, bourrin, rustre, et accessoirement, raciste, Tony “Lip” Vallelonga. On s’en doute : comme dans tout film de ce genre, les deux finiront par faire la paire. Mais en même temps, comme dans tout road trip, c’est moins l’arrivée que le chemin qui compte.

Et celui-ci est grandiose. Tant dans l’écriture que dans la mise en scène, tant dans le jeu que dans le propos. C’est une partition virtuose qui se joue là, digne des meilleurs John Landis ou même, pourquoi pas, Frank Capra. Peu de films récents ont...

Film

Les Estivants

« C’est une histoire ! C’est une fiction ! » : Anna a beau le répéter sur tous les tons, personne n’est dupe. Le film que le personnage joué par Valeria Bruni Tedeschi est en train d’écrire ressemble beaucoup à sa propre vie. A celle d’Anna et à celle de Valeria… Comme pour Il est plus facile pour un chameau…, Actrices et Un château en Italie, la réalisatrice franco-italiene malaxe une matière très autobiographique pour créer un cinéma hybride, où l’imaginaire s’infiltre petit à petit et finit par s’imposer. Libre adaptation d’une pièce de Gorki, Les Estivants réunit une vingtaine de personnages dans une grande villa méditer-
ranéenne, quelques jours au milieu de l’été. Anna, qui est venue retrouver sa fille, terminer son scénario et digérer une rupture, essaie de trouver sa place dans...

Film

La Cabane aux oiseaux

Quel plaisir de se laisser raconter des histoires ! Quelle joie de voir les illustrations des albums prendre vie au fur et à mesure de la lecture.
Neuf histoires de la littérature pour la jeunesse sont rassemblées pour 45 minutes d'images animées, virevoltant à tire d'ailes, piaillant, roucoulant et même pigeonnant !

Film

Long Way Home

A sa sortie de prison, Angel, 18 ans, retrouve sa jeune sœur Abby dans sa famille d’accueil à Philadelphie. Malgré leur profonde complicité, le drame qui les a séparées a laissé des traces. Avant de tourner la page, Angel sait qu’elle doit se confronter au passé et convainc Abby de l’accompagner dans son périple. Ensemble, elles prennent la route, sans mesurer ce que va provoquer chez elles ce retour aux sources.

Long Way Home n’est pas un film pamphlétaire. L’intérêt de la réalisatrice n’est surtout pas de dénoncer un éventuel système de protection de l’enfance aux Etats-Unis. Le but de sa caméra est d’accompagner les deux jeunes-
filles dont on ne sait si elles jouent leurs propres rôles ou si elles réinventent leurs existences. D’ailleurs, les gros plans ou plans moyens sur les...

#Évènements
#a tableeeeeeeeeeeeeeeeeee !