Ciné dîner : AVA

Ava, un  film bijou de Léa Mysius

#information
Durée : 01h45 Version : Nationalité : France Année : 2017 Date de sortie : Réalisé par : Léa Mysius Avec : Noée Abita, Laure Calamy, Juan Cano, Tamara Cano, Daouda Diakhate
#Évènements

Tous les jeudis, dès 19h30, venez vous régaler avant votre séance de 21h avec des menus thématiques préparés par notre équipe et nos délicieux bénévoles.
Menu complet 9€ pour les adhérents, 12€ pour ceux qui les accompagnent.
Réservation conseillée au 05 59 24 37 45

 


Synopsis :

Ava est en vacances au bord de l’océan avec sa mère. À la suite d’analyses, elle est avertie qu’elle perdra progressivement la vue du fait d’une maladie de la rétine. Son quotidien prend dès lors une tournure inattendue, où la couleur noire acquiert une importance symbolique, diffuse et dangereuse.
Premier long-métrage de Léa Mysius, Ava fut l’un des films les plus originaux de cette cession cannoise. La réalisatrice a pris le parti de suivre son héroïne à l’image d’un éloge à la vie et à la liberté, avec une mise en scène réciproquement débridée. Celle-ci change constamment de registre, passant du naturalisme au rêve, jusqu’à étirer le récit vers le film de genre et le conte. La première partie se concentre avant tout sur le couple drôle et spontané formé par Ava,  et de sa mère célibataire dans l’univers prosaïque des vacanciers, tout juste parasité par les cauchemars de la jeune fille. Puis le film glisse doucement dans un road trip plus inquiétant lorsque Ava s’agrippe à la beauté ténébreuse de Juan, un jeune gitan déclassé. C’est ainsi qu’Ava, en sus de ses péripéties, délivre au spectateur une série d’images qui resteront tatouées dans son esprit et c’est de toute beauté. Bande à part

Ava eta bere ama oporretan dira itsasertzean. Azterketa batzuen ostean, eta erretinako gaitz baten ondorioz, pixkanaka ikusmena galduko duela jakingo du. Bere egunerokotasuna hankaz gora jarriko da, kolore beltzak garrantzi sinboliko, lauso eta arriskutsu bat hartuko du. Léa Mysius-en lehen filma luzea (2017ko kritikaren astean SACD saria) eta aurtengo Cannes Festibaleko filma originaletariko bat. Zuzendariak bere pertsonaia segitu du biziari eta askatasunari ohore eginez, eta aldi berean, muga gabeko film zuzendaritza bati eutsiz. Etengabeko erregistro aldaketa, naturalismotik ametsera pasatzeaz gain, narrazioa genero filmera eta ipuineraino ere eraman du. Filmaren lehen zatia bikote bitxi eta espontaneoan oinarritzen da : bakantzatiarren unibertso prosaikoan, freskotasun perfektua duen Ava, eta alabagatik kezkatua den ama ezkongabea.
Baina, Ava Juan ijito gaztearekin maitemintzean,  filmak road trip kezkagarri baten forma hartuko du. Horrela, bere gorabehera guziekin, Ava-k ikuslearengan tatuatuak geldituko diren irudiak libratzen ditu, ezin ederragoa.

#galerie